Notre difference entre rejet et abandon : comment des deux resonnent en moi

Notre difference entre rejet et abandon : comment des deux resonnent en moi

Bon nombre de personnes que je retrouve en consultation ne savent gui?re distinguer le rejet de l’abandon. Et pourtant si le sentiment et des consequences semblent nos rapprocher, le contexte Afin de l’un et pour l’autre est totalement tout autre. rejet abandon.

(cause possible : deces, abandon en institut, adoption, divorce, etc.), il n’y a plus de possibilite de creer la relation.

Soit vous avez la perception que l’adresse reste coupe, et la situation est en l’etat de ressenti et sentiment d’abandon

Mieux comprendre le sentiment d’abandon

Declenchement

Une personne eprouve un sentiment d’abandon quand, petite (bebe, jeune enfant ou preadolescente), elle a vecu l’abandon reel (ou imagine comme vrai) par un parent (les effets sont multiplies si le parent reste le parent ?dipien, donc du sexe oppose a l’enfant), en qui l’enfant avait pose toute sa confiance quant a la capacite a satisfaire a ses besoins de securite, d’affection, de soins et d’accompagnement a l’experimentation une vie.

Lorsque ce parent referent, sur qui l’enfant a pose toute « sa propre survie », disparait et que la relation reste alors coupee, nait en l’enfant des peurs de manque, des peurs pour sa vie, son devenir. Il n’a pas conscience que d’autres adultes referents vont pouvoir prendre le relais Afin de lui venir en aide et l’accompagner en toute securite et bienveillance. Des lors ce lien coupe, il se sent irremediablement seul et en danger.

Selon le stade de croissance de l’enfant, soit il ne peut utilizzare un collegamento gui?re repondre vraiment a ses besoins vitaux, soit il va se debrouiller un tantinet via lui-meme, bien en evoluant dans un grand sentiment d’insecurite et donc de besoin d’etre rassure. Ayant perdu son socle et point de repere principal, il ressent un immense vide qu’il ne sait combler. Oui, elle vient de la, une telle sensation de vide ! L’angoisse permanente te prend alors place. La confiance en l’autre reste rompue. Le sentiment de danger possible a tout moment d’etre a nouveau abandonne reste la, avec la peur que cela recommence… D’ou les evenements recurrents sur le parcours de vie, ou des comportements qui permettront soit de les eviter, soit de des revivre a nouveau, comme pour confirmer la croyance de ne i?tre capable de Realiser confiance a toutes les autres, et de ne pas etre suffisamment estimable et aimable.

Naissance des croyances

L’enfant ne comprend gui?re que le parent (aussi lorsqu’il s’agit d’un deces ou d’une maladie de longue duree, ou depression) ait coupe les liens et donc qu’il ne veuille plus s’occuper de lui. Cela crois definitivement que le parent ne l’aime pas ou qu’il ne l’aime plus, parce que : « Je ne suis jamais a la hauteur d’etre aime. »

En grandissant, la quete une personne pourra prendre plusieurs voies :

  • Soit le webmaster va mener des strategies Afin de se Realiser apprecier peu importe l’investissement ou le sacrifice qu’il devra faire Afin de « etre adore » ;
  • Soit celle-ci se renferme, ainsi, part du principe qu’elle ne va compter que dans elle-meme, car nos autres ne sont pas fiables. Mais bien en faisant avec elle-meme, son enfant interieur continue a pleurer de sa blessure d’abandon et d’avoir peur de l’inconnu et du manque ;
  • Soit la personne va controler, maitriser et manipuler des situations Afin de eviter d’avoir a vivre ses peurs, ainsi, en faisant i§a, elle n’?uvre gui?re pour ce qui est bon pour elle, ni meme concernant gagner en autonomie. Elle ne fait que fuir ce qui la tetanise ;
  • Soit enfin, l’individu va prendre le chemin de l’autosabotage en prenant des decisions et faire des choix qui vont l’emmener a revivre des situations d’abandon ou de rejet seulement pour confirmer et renforcer ses croyances de ne pas avoir de valeur.

Un individu, qui possi?de ete abandonnee ou qui s’est sentie abandonnee (les consequences sont analogues), vit constamment dans la crainte d’etre a nouveau abandonnee ainsi que perdre cela est important pour elle. Tout en etant adulte, elle crois ne pas etre capable de pouvoir subvenir a ses besoins. I  sa place, l’integralite des reponses seront a l’exterieur, au sein des mains et le pouvoir des autres. Il semble donc reellement important, alors, d’etre apprecie des autres pour se sentir secur. L’individu bascule alors dans le trouble en dependance affective et use des schemas comportementaux, comme la fuite des responsabilites, l’evitement avec peur, le surinvestissement (tout donner, bien faire pour l’autre… voire se sacrifier), le controle, la maitrise et aussi la manipulation. Elle va aller jusqu’a provoquer la precarite Afin de attirer l’attention des autres, et continue a etre dependante des autres pour une raison ou une autre, juste Afin de i?tre capable de etre accompagnee et soutenue. Elle recherche Notre compagnie des autres. Pourvu qu’elle ne se sente gui?re seule.

Reactivation

Pour empi?cher cette solitude et l’angoisse qui va avec, elle donne du pouvoir aux autres en leur donnant la possibilite de s’ingerer dans sa vie, pose des confidences, raconte des histoires, se surinvestit Afin de les autres, accepte l’inacceptable seulement pour que l’adresse soit, ainsi, que l’attention concernant cette dernii?re continue. Quand il y a rupture de cette attention, c’est un immense sentiment de vide qui reste a nouveau avis et qui ravive l’initial et donc l’emotion originelle. A chaque evenement redondant, c’est le sentiment d’abandon qui est reactive de facon plus intense encore.

Leave a Comment

Your email address will not be published.